Le bien être du corps à l’Atelier Slow Art

Henri Destrade: le bien être du corps à l’Atelier Slow Art, le jeudi 17 novembre

Palois d’origine, Henri Destrade fait des études classiques dans la capitale béarnaise, du Lycée Louis-Barthou à la Fac de Sciences. C’est en effectuant son service militaire qu’il décide de changer complètement d’orientation. Se liant d’amitié avec le médecin du régiment, il entend pour la première fois parler d’un métier nouveau, la kinésithérapie. Entre le Centre du docteur Danhier, les stages en hôpitaux et la Clinique du professeur Levernieux, toute sa formation s’effectue à Paris.

En 1966, il revient sur Pau pour ouvrir, au 31 de la rue Carnot, son premier cabinet de kiné. Sept ans plus tard, suite à des clichés radiologiques alarmants, sa vie bascule tant sur le plan professionnel que de ses loisirs sportifs : le diagnostic d’ arthrose sévère de ses 2 hanches tombe sur lui comme un couperet. Étant bien placé pour savoir que les soins classiques étaient dans ce cas inopérants, il déplace son cabinet dans la rue Emile Guichenné pour créer, à l’endroit d’un ancien laboratoire d’analyses, une balnéothérapie… dont il comptait bien profiter !

Mais rien n’y fait. L’imagerie médicale enregistre une nette progression des signes arthrosiques. C’est alors qu’il entend parler de psychomotricité et décide de redevenir simple étudiant. En cours de préparation à cet examen, il travaille avec une certaine Gerda Alexander, une dame très connue au Danemark, où elle possède une école portant son nom. Prendre conscience du corps pour mettre de l’ordre dans ses articulations et chercher des relâchements musculaires en toutes circonstances : le kiné arthrosé trouve de nouvelles cordes pour son arc !

Salle Victoria, Henri, tel qu’il aime s’y faire appeler, organise en 1980 des cours de gym pour appliquer la « méthode Gerda ». Ses arthroses redeviennent vivables. Il peut ainsi continuer à exercer son métier, sans avoir eu recours à une quelconque chirurgie, jusqu’à ses 67 ans.

Pour occuper son temps de retraité, il s’investit journellement au sein du Pau Football Club. Il multiplie les contacts avec le milieu médical pour un meilleur suivi des joueurs blessés. Il s’intéresse à leur réathlétisation, et les initie à l’autosurveillance de leur propre corps. Il aime établir des parallèles entre l’arthrose et les » petits soucis » de ces sportifs de haut niveau.

A ce jour, Henri Destrade ne souffre plus, n’envisage plus une quelconque prothèse.

Son livre « Mon corps pour partenaire« , imprimé en cours d’été 2016, retrace son parcours de vie, depuis son emmaillotement abusif jusqu’à sa guérison. Il compte s’en servir pour convaincre que notre corps reste éternellement capable de se régénérer.

henri-destrade-full
Henri Destrade – Mon corps pour partenaier

Jeudis 17 novembre, 19h00 à l’Atelier Slow Art.

Interventions d’Henri Destrade pour présenter le livre « mon Corps pour partenaire »

Points de vente du livre

Caricatures tirées du livre « Mon corps pour partenaire« 


Après la présentation d’Henri Patty’zen va nous présenter un nouvel approche au bien être du corps via les massage (Reiki, massage bien-être, coach minceur, etc.).

patty-zen
Professionnelle du bien-être

Patty’zen professionnelle du bien-être.
Cabinet centre des affaires des Lilas,
77 avenue des Lilas-Entrée B-64000 Pau

Pour tout renseignement supplémentaire, n’hésitez-pas à nous contacter.

Contactez-nous pour tous renseignements

nos services

Découvrez les diverses activités offertes par l'Atelier Slow ART

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt et l'utilisation de cookies. lire plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close